Entremonde, Neil Gaiman & Michael Reaves.

entremonde-neil-gaiman-michael-reaves

 

Lors d’une course d’orientation, Joey, un lycéen ordinaire, découvre qu’il a le pouvoir de voyager dans des univers parallèles. Ce qui n’est pas sans poser certains problèmes, car il se retrouve dans un « Entremonde » composé de trois millions de planètes, au beau milieu d’une guerre entre Empire des sciences et Royaume de la magie. Pire ! il y est chargé, avec une armée composée de ses doubles de dimensions différentes, de préserver l’étanchéité paisible qui règne entre les mondes…

Neil Gaiman est un auteur que j’apprécie donc ce roman s’était naturellement inscrit sur ma liste-à-lire. Intriguée par la couverture on ne peut plus étrange, je n’ai pas hésité lorsqu’on me l’a prêté.
Si le thème central (les mondes parallèles) a déjà été rebattu, Neil Gaiman le traite sur un mode assez personnel et original. Son personnage principal, Joey Harker, est loin d’être l’aventurier parfait: élève moyen, il ne pense qu’à ses notes, les filles, et s’intégrer dans son lycée (normal) il est même incapable de s’orienter dans sa propre ville tant son sens de l’orientation est défaillant.

C’est d’ailleurs comme ça que ses ennuis commencent: il se perd durant une course d’orientation et débarque dans une réalité où ses amis ne le sont plus, sa propre mère ne le reconnaît pas et sa chambre est occupée par une jeune fille inconnue! Si, au départ, on peut être un tout petit peu perdu (mais pas plus que le personnage), on en apprend plus sur la situation en même temps que lui. L’idée des doubles est bien amenée et expliquée, et semble même tout à fait naturelle, et permet d’insuffler la dimension initiatique au roman: c’est en voyant ses doubles de lui-même que Joey prend du poil de la bête et s’affirme réellement tel qu’il est, un enfant courageux et plein d’honneur. Oh, bien sûr, les auteurs sacrifient à quelques clichés du genre: monstres terrifiants bardés de crocs venimeux, technologie de pointe, connaissances avancées etc., mais qui sont bien intégrées à l’histoire et se justifient par l’univers créé. L’idée de la coexistence de mondes dominés par la science ou la magie était assez originale, mais aurait pu être un tout petit peu développée.

Si Joey est un personnage attachant, que l’on voit passer de plutôt maladroit à presque-héros, les autres personnages sont un peu sous-traités et restent en deçà. L’univers aurait gagné à être peut-être un peu plus fouillé, les personnages plus étoffés, afin de faire passer ce roman du stade d' »aventure sympathique » à celui de « gros coup de coeur de l’année ». Au final, mon personnage préféré dans le roman n’a pas été Joey Harker (même si sa transformation mentale est assez plaisante et efficace), mais Globule, la petite fuvmud croisée au début de l’aventure.

En définitive, Entremonde est un roman très sympathique, mêlant SF et initiation, et dans lequel on reconnaît bien la patte de Gaiman, mais il aurait gagné à être plus étoffé.

Un petit aperçu, tout de même!

« Le Vieux a soupiré. Un long soupir las et empli de sagesse, d’expérience. Le genre de soupir qu’on imaginerait poussé par Dieu après six rudes journées de travail, quand la perspective d’un bon dimanche de détente cosmique lui échappe parce qu’un ange lui transmet un rapport concernant la problématique ingestion d’une pomme. »

 

Entremonde, Neil Gaiman & Michael Reaves. Au Diable Vauvert, 287 pages, 2010.
6/10

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être…

idhun-1-la-résistance-laura-gallego-garcia

Publicités

2 commentaires sur “Entremonde, Neil Gaiman & Michael Reaves.

  1. BlackWolf dit :

    J’aime beaucoup ce que fait Gaiman et je pense que je me aisserai tenter rapidement par ce livre, même si il est pas aussi travaillé que d’autres.

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s