La Guerre des Sambre, Yslaire.

 

La Guerre des Sambre est une collection de romans d’amour, reliés entre eux par un fil rouge inconscient, et célébrant la messe noire des amants maudits. De la préhistoire à la Révolution, en passant par les Croisades et l’Inquisition, le lecteur reconnaitra les ancêtres des Sambre et de Julie.

 

Automne 1830 : Alors que son père, à l’agonie, le réclame, Hugo Sambre vient, soir après soir, à la salle Le Peletier admirer Iris, l’actrice principale de La Muette de Portici, dont les yeux rouges l’attirent comme un aimant. Iris est l’incarnation vivante de ses plus folles théories, l’aboutissement de ses recherches sur La guerre des yeux… Un soir, il décide de l’aborder… Avec Hugo et Iris, Yslaire revient sur la jeunesse d’Hugo Sambre, le père de Bernard Sambre, sur sa passion funeste pour Iris, mère de Julie. Scénariste et metteur en scène, il confie le dessin de cette histoire à deux jeunes prodiges, Bastide et Mezil. Chaque histoire se décline en un cycle de trois albums qui sera écrit par Yslaire et dessiné par un dessinateur différent. Chaque cycle peut se lire séparément, comme une oeuvre exceptionnelle, ou comme un chapitre d’une folie amoureuse qui traverse les générations…

Hiver 1931. À la Bastide, la mort des parents Sambre laisse une maison vide et ses occupants solitaires. Blanche, l’épouse délaissée, s’échappe de cette atmosphère pesante en compagnie d’un « cousin » plus joyeux. Les soeurs d’Hugo portent le deuil dans un silence réprobateur. Hugo Sambre s’occupe pour la première fois de sa fille Sarah, en lui faisant la lecture du manuscrit de La guerre des yeux. L’annonce du retour d’Iris à Paris, l’actrice aux yeux rouges qui l’a envoûté, décide Hugo à quitter précipitamment la Bastide, dans l’espoir de la retrouver.

La Guerre des Sambre, c’est l’histoire un peu folle d’un fils de notable de province, Hugo Sambre, marié de raison à Blanche (fille d’un autre notable) pour couvrir les frasques de son coureur de jupon de père. Chez les Sambre, on a l’œil noir et le cheveu rouge, et c’est l’objet d’une forte fierté familiale.
Lorsqu’Hugo découvre, dans la mine de cuivre qui lui échoit grâce à la dot de sa femme, des crânes aux yeux rouges, il met la main sur la malédiction des Sambre, et ce qu’il appelle « la guerre des yeux ». Qui devient bien vite une obsession. La rencontre avec Iris, jeune comédienne aux yeux rouge, fait basculer l’aventure, et Hugo s’enferme de plus en plus dans son obsession, devenant totalement hermétique au monde extérieur.
L’histoire est assez lente à se mettre en place et on a parfois du mal à s’y retrouver, à cause d’un scénario assez déconstruit.

Le dessin, quoique splendide, est parfois un tout petit peu trop foncé pour certaines scènes, qui en deviennent difficiles à décrypter. Mais le choix des couleurs, dans des dégradés de rouges, bruns et noirs s’adapte parfaitement à l’ambiance à la fois malsaine et angoissante de l’aventure. Le récit est lourd des choses inavouées, et des non-dits qui planent en permanence au-dessus d’une famille décomposée. Ces derniers ont autant d’importance que l’enquête elle-même.

Servie par un trait élégant et des couleurs prenantes, la série peine cependant à passionner, à cause d’un fil conducteur parfois embrouillé.

N.B.: La Guerre des Sambre s’inscrit dans le cycle Sambre, du même scénariste, en amont des tomes parus sous ce titre .

La Guerre des Sambre : Hugo & Iris. Yslaire (scénario), Jean Bastide (illustrateur), Vincent Mezil (illustrateur). Futuropolis Gallisol: 2007, 2008, 2009.

 1. Chapitre 1: printemps 1830, le mariage d’Hugo.
2. Chapitre 2: automne 1830, la passion selon Iris.
3. Chapitre 3: hiver 1831, la lune qui regarde. 
6/10

abc-imaginaire-2012-challenge

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s